Château de Peyrepertuse

Peyrepertuse appartient à la lignée des "cinq fils de Carcassonne". Il n’a que peu souffert de la croisade contre les albigeois, son seigneur Guilhem de Peyrepertuse s'étant soumis à Simon de Monfort devenu duc de Narbonne en 1217. Guilhem reprit la lutte contre les croisés et fut excommunié mais la citadelle n’a jamais été assiégée. Le château devint le refuge de nombreux chevaliers faydits, partisans de Trencavel. En 1240, Guilhem fait sa soumission à Louis IX.

La citadelle se compose essentiellement de trois enceintes successives, l'ensemble avoisinant 300 m de longueur. Protégée par une barbacane, l'entrée conduit à la première enceinte qui a conservé de nombreuses structures (le chemin de ronde par exemple). L'enceinte basse, est bornée par une courtine septentrionale flanquée de deux tours semi-circulaires, percée dans l'angle nord-ouest par la porte d'entrée, se terminant côté est par une tour triangulaire. La courtine méridionale s'achève à l'ouest par des latrines et par une construction polygonale dont la base rocheuse permet le défilement d'une poterne ménagée à côté du bâtiment d'habitation.

Le château bas, est le château féodal et occupe le promontoire effilé en proue. La cour basse qui épouse l'éperon triangulaire est bordée du donjon vieux qui fut complété par une chapelle fortifiée. Une enceinte médiane permet d'accéder au château Saint Georges, forteresse royale, doté d'un imposant escalier taillé dans le roc (escalier de Saint Louis), comportant deux enceintes et enserrant dans ses remparts plus d'un hectare de bâtiments en ruine : logis du gouverneur, chapelles San Jordi (Saint-Georges en langue d'Oc) et Sainte marie, édifice roman voûté en cul de four et salles de garnison.



1 2 3 4
5 6 7

Photo 1 : Vue sur l'enceinte médiane, le donjon "vieux", l'église Ste Marie, le logis du gouverneur comprenant deux salles voûtées superposées et terminées par une tour circulaire.
Photos 2 à 5 : Vues du château.
Photos 6 et 7: Escalier dit "saint Louis", desservant le donjon St Jordi, taillé dans le roc (1242).


D'autres photos de Peyrepertuse pages suivantes ...