Abbaye de Saint Papoul

Cette abbaye bénédictine aurait été fondée par Charlemagne sur le tombeau de Saint Papoul, un apôtre du Lauragais, disciple de Saint Sernin. Elle est étroitement liée au martyre de Saint-Papoul, disciple du premier Évêque de Toulouse, Saint Saturnin.

Elle était régie par la règle bénédictine. Saint-Papoul disciple de Saint Saturnin 1er évêque de Toulouse (IIIème siècle ap. J.-C.) fut martyrisé et décalotté au lieu dit "L'Ermitage". Selon la légende, il se baissa et ramassa le haut de son crâne, et à cet endroit jaillit une source. Un moine réputé pour son ascétisme, Saint Béranger, y vécut au XIème siècle. Les foules vinrent se recueillir à L'Abbaye sur sa tombe après les miracles qui s'y produisirent.. En 1317, le pape Jean XXII créa l'évêché de Saint-Papoul, 34 évêques s'y succédèrent jusqu'à la révolution. Aux XVIIème et XVIIIème siècles L'Abbaye connut d'importantes restaurations et le palais épiscopal fut reconstruit. A la révolution, l'évêché fut supprimé et la cathédrale devint église paroissiale. Une partie du cloître est vendue en pièces détachées. Il est cependant reconstruit au XIXème siècle.

Au chevet de l'ancienne cathédrale, on découvre des chapiteaux d'une grande qualité artistique attribués au maître de Cabestany (XIIème siècle). Ce même chevet présente un intérêt unique pour toute sa toiture dite en " écailles de poisson"

Plan de Saint Papoul

L'église abbatiale (du XIIème siècle) comporte une large nef à quatre travées, couverte en berceau brisé sur doubleaux. Elle s'ouvre du côté nord sur quatre chapelles du XIVème siècle. Dans l'une on remarque une Pietà du XVIème siècle en bois doré. Le chœur est voûté en berceau. Il est composé de deux travées en plein cintre avec doubleau ainsi qu'un cul-de-four. Il est décoré de chapiteaux préromans et d'un enfeu du XIVème siècle. Sa toiture est constituée de dalles de pierres sculptées. Les arcades en plein cintre reposent sur des colonnettes jumelées par des chapiteaux géminés, sculptés de feuillage et de monstres. Les scènes historiées sont regroupées contre les piliers (Adoration des Mages, Hérode et peut-être Saint-Papoul). On visite également le cloître, la salle capitulaire et l'ancien réfectoire des moines. Celui-ci abrite une exposition permanente de moulages d'œuvres du maître du Cabestany et d'art roman.

1 2 3 4

Photo 1 : Vue sur L'Abbaye
Photos 2 et 3 : Cloître, édifié au début du XIVème siècle. Il possède des arcades en plein cintre, reposant sur des colonnettes jumelées, par des chapiteaux accouplés.
Photo 4 : galerie sud-est, dotée de colonnes en briques roses empilées, de forme octogonale.

5 6 7 8

Photos 5 et 6 : chapiteaux sculptés.
Photo 7 : Fenêtres géminées, éclairant une galerie.

9 10 11 12

Photo 9 : Clé de voûte, ornée de la croix et de l'agneau.
Photos 10 et 11 : La galerie nord abrite quatre enfeus gothiques.
Photo 12 : Vierge de Piéta en bois.